mars

Enactus Tunisie et la Konrad Adenauer Stiftung ont organisé, samedi 7 Avril 2018, une conférence sous le thème « Je suis jeune, je suis entrepreneur social », à l’hôtel Laico – Tunis.

Cet évènement s’est voulu emblématique de la vision d’Enactus en mettant en lumière un panel d’intervenants qui ont raconté l’entrepreneuriat social à leur façon, à travers leurs parcours uniques et leurs histoires atypiques.

Qu’est-ce que l’entrepreneuriat social ? Un premier point qui a d’abord été soulevé par le premier intervenant, M. Akram Haddad, consultant banque mondiale Entrepreneuriat & Entrepreneuriat Social et qui, pour éclairer l’audience, a souligné la différence de cette facette de l’entreprenariat avec l’entreprise classique : l’entreprise sociale n’est pas seulement créatrice de valeur économique mais répond aussi à des besoins sociaux et environnementaux.

M. Haddad a ensuite laissé place aux différentes Success Stories qui allaient se succéder. De la Tunisie à la France, en passant par le Liban, l’audience a vu défiler différents profils d’entrepreneurs qui ont partagé leurs histoires et transmis leur passion devant un auditoire de plus de 300 personnes.

Premier arrêt à Tunis pour découvrir l’histoire de Mme. Leila Ben Gacem, Ashoka Fellow, qui a quitté le monde du travail classique pour se dédier à l’entrepreneuriat social et culturel. Mme. Leila a évoqué les circonstances et les challenges auxquels elle a fait face en lançant la boutique hôtel Dar Ben Gacem, une initiative qui crée des opportunités culturelles et économiques pour les artisans dans la Médina de Tunis.

Dans un deuxième temps, un petit saut chez notre pays voisin, le Maroc, avec M.Yassine Ettayel. Ce jeune entrepreneur social et ancien adhérent Enactus Maroc, a raconté l’histoire de Educall, une entreprise sociale qui met les enfants au cœur de son projet en leur garantissant une éducation qui leur revient de droit, abstraction faite de leurs classes sociales.

C’est ensuite au Liban que Mme. Sirine Abi Kheir nous a emmené, en partageant son parcours et notamment Daskara, une application mobile qui sert à collecter les données socioculturelles en engageant les communautés à identifier les perceptions locales des services écosystémiques culturels.

Quatrième arrêt en France avec l’entrepreneur social Félix Beaulieu, fondateur de On purpose-Paris. Ce dernier a présenté son organisation et nous a expliqué les détails de son programme qui vise à pousser de jeunes professionnels expérimentés et très compétents à vivre une expérience professionnelle dans des entreprises sociales.

L’intervenante suivante, Mme. Frederike Hofermann, nous venait d’Allemagne et a raconté à l’audience son histoire. Celle d’une jeune entrepreneure et ancienne adhérente au programme Enactus qui a fondé l’entreprise Sign IT Events afin de faciliter l’inclusion des sourds-muets dans la vie sociale et professionnelle.

Sixième intervenant et représentant de l’Egypte, M. Moetaz Helmy, lui aussi ancien adhérant Enactus Egypte. Ce serial entrepreneur nous a exposé son parcours et parlé de son entreprise sociale Rollo21.

Pour clôturer ce voyage entrepreneurial, retour en Tunisie, avec M. Ali Karkour, jeune entrepreneur social et ancien adhérant au programme Enactus, qui nous a parlé de Tazart, une entreprise sociale de production et ventes de dattes et figues séchées. Un parcours inspirant pour l’entité Enactus.

Un débat autour de l’entrepreneuriat social a ensuite pris place, modéré par M. Wassim Ben larbi, journaliste chez radio express FM. Les questions qui ont été soulevées par les étudiants lors de cet échange ont porté essentiellement sur les challenges que pourraient rencontrer les entrepreneurs durant la phase de lancement de leur projet. Des interrogations brillamment traitées par les entrepreneurs présents. Tous ont partagé le maitre mot de leur aventure entrepreneuriale : « Think big, start small ».

Cet évènement a signé la quatrième édition des rencontres-débats qui célèbrent l’entrepreneuriat, organisée par Enactus Tunisie et la Konrad Adenauer Stiftung.